Les 10 sites les plus populaires

Certes, vous n’y serez pas seul, mais c’est la loi du genre pour ces lieux à voir absolument, quelle que soit leur fréquentation. Enjoy !

1 40 millions de visiteurs - Times Square, New York City

Rene Mattes - Times Square, NYC

Incongru en plein milieu côté Sud, le bureau de recrutement des armées intéressera ceux qui ont des envies d’ailleurs… Côté Nord, on fait la queue au kiosque de TKTS pour acheter des places de spectacles à prix réduit. Pour la vue, on peut dîner au Foleys Fish House au 1er étage du Renaissance. Les fauchés ou les pressés se contenteront du Foley's Bar ou du Lobby Lounge. Même étage, même vue…

2 30 millions de visiteurs - le Strip de Las Vegas

Le Las Vegas Boulevard appartient à la Neon Trail, l’une des National Scenic Byways fédérales. C’est dire l’impact de ces 6 petits kilomètres dans l’imaginaire américain. Si la partie Sud, alignant tous les grands casinos actuels, est la plus courue, je préfère la section partant du Stratosphere (avec ses manèges suspendus à 300 mètres de haut…).

Après un improbable méli-mélo de motels à l’ancienne et de chapelles de mariage, on arrive à Fremont Street marquant le cœur du vrai Downtown de Las Vegas.  Un son et lumière unique en son genre vous y attend, la rue étant dominée par une canopée de néons animée en musique. 

Dans les rues adjacentes, sont exposées d’antiques enseignes de néons à l’esthétique rétro typique des fifties et dont vous retrouvez le "cimetière" au Neon Museum & Boneyard. Dans les parages, le Old Mormon Fort, tout d’adobe vêtu, rappelle que Las Vegas a eu une vie avant le néon... Et pour mieux apprécier, je vous conseille vivement le survol en hélicoptère, de nuit bien sûr !

3 25 millions de visiteurs - le National Mall, Washington

rabbit75_fot/fotolia.com - National Mall
rabbit75_fot/fotolia.com - National Mall

Déjà présent sur le plan d’urbanisme dessiné par le Français Pierre L’Enfant en 1791, le National Mall s’étire sur trois kilomètres, du Capitole au Potomac. C’est autour de cette fantastique promenade "verte" que s’est structurée la capitale fédérale.

Une bonne partie des grands hommes du pays y sont honorés comme Washington, Lincoln ou Theodore Rossevelt. De même plusieurs monuments rendent hommage aux disparus ayant participé aux guerres de Corée et du Vietnam. Défilés, manifestations, concerts, parades, commémorations prennent le site pour cadre, l’un des plus célèbres événements ayant été le discours de Martin Luther King, I Have a Dream.

De part et d’autre, s’alignent les dix neuf musées de la Smithsonian Institution et la National GalleryDe quoi s’occuper, mais, puisqu’il faut bien choisir, je vous recommande le National Air & Space Museum, l’immense National Gallery of Art et le National Museum of American History pour l’exposition America on the Move et ses impressionnantes locomotives.

4 20 millions de visiteurs - Faneuil Hall Marketplace, Boston

Bastos/fotolia.com - Faneuil Hall
Bastos/fotolia.com - Faneuil Hall

Erigé en 1742 par le riche marchand Peter Faneuil, Faneuil Hall servit à la fois de marché et de salle de meeting aux révolutionnaires américains qui y prononcèrent de nombreux discours, Samuel Adams en tête, lui dont la statue se trouve devant l’édifice. C’est l’un des grands sites du Freedom Trail qui aligne tous les lieux marquants de l’Indépendance américaine à Boston. Pas étonnant que l’endroit ait été régulièrement choisi par les Kennedy puis par John Kerry pour leurs discours majeurs.

Au quatrième étage, se trouve le quartier général et le musée de l’Ancient and Honorable Artillery Company of Massachusetts, la plus ancienne organisation militaire des USA. Le Faneuil Hall Marketplace englobe aussi Quincy Market, le tout formant un lieu très attractif autant pour les locaux que pour les touristes qui viennent flâner aux terrasses des cafés, dans les boutiques et écouter de la musique en plein air.

Depuis l’achèvement du "Big Dig" qui a fait disparaître sous terre la voie express, on peut se rendre facilement dans le North End, le Little Italy de Boston, et de là emprunter le pont piétonnier de North Bank pour rejoindre Cambridge de l’autre côté de la Charles River et grimper à Bunker Hill, à l’autre extrémité du Freedom Trail.

5 17 millions de visiteurs - Magic Kingdom, Disney World, Lake Buena Vista

Le "royaume magique de Disney" est l’unité la plus visitée du célèbre parc d’attractions devant EPCOT, les Disney Hollywood Studios et Animal Kingdom. Remis perpétuellement au goût du jour, génération après génération, il évolue grâce à de nouvelles attractions, de nouvelles thématiques et de nouveaux personnages comme les héros Marvel… en attendant les développement liés à l’acquisition de l’empire de George Lucas !

On continue d’être surpris par le savoir-faire sans faille de la maison même si on est loin de la naïveté du Mickey des débuts... Et puis, il y a tellement d’autres parcs d’attractions aux environs, de SeaWorld à Universal Studios en passant par Wet’n Wild que je vous conseille de jouer les prolongations...

6 15 millions de visiteurs - Disneyland, Anaheim

Depuis 1955, l’ancêtre de tous les parcs Disney continue à attirer les foules même s’il est légèrement devancé, en taille et en fréquentation, par son petit frère de Floride. Grosso modo, on y trouve les mêmes attractions et il y a tellement à découvrir par ailleurs à Los Angeles que je ne saurais vous conseiller de choisir celui-ci. À vous ensuite de négocier avec vos chères têtes blondes…

7 15 millions de visiteurs - Golden Gate National Recreation Area, San Francisco

Marie Loyola - Golden Gate National Recreation Area
Marie Loyola - Golden Gate National Recreation Area

San Francisco est l’une des villes américaines les plus séduisantes. Et son environnement maritime y est pour beaucoup. La Golden Gate National Recreation Area est l’un des parcs urbains les plus grands du monde et regroupe toute une série de sites, historiques et naturels, éparpillés dans toute l’agglomération et au-delà : les villages de Sausalito et Toburon, la baie et l’île d’Alcatraz, le Muir Woods National Monument et ses arbres géants, la très belle réserve naturelle de Point Reyes National Seashore…

8 12 millions de visiteurs - les chutes du Niagara

Chutes du Niagara - DR
Chutes du Niagara - DR

Bien sûr, c’est sans doute le site archi touristique par excellence. Les chutes ont attiré les marchands du temple depuis belle lurette. Il faut dire qu’elles se trouvent en pleine ville. Mais tout de même, quel spectacle ! Prévoyez du temps pour vous offrir toute la collection de points de vue : American Falls et Bridal Veil Falls séparées par Luna Island, puis Goat Island et les Horseshoe Falls canadiennes dégagent une impression de puissance extraordinaire rehaussée par le "tonnerre des eaux" se fracassant une cinquantaine de mètres plus bas.

Il y a aussi plusieurs chemins pédestres côté US. Mais si vous préférez rester au sec, optez pour le survol en hélicoptère ou montez déjeuner dans l’une des tours d’observation surplombant les chutes. Et puis, le soir venu après avoir admiré les chutes éclairées en majesté, réfugiez-vous dans un douillet B&B ou un hôtel de charme de Niagara-on-the-Lake, côté Canada.

9 10 millions de visiteurs - Great Smoky Mountains National Park

GOL/fotolia.com - Smoky Mountains National Park

S’étirant sur près de 100 kilomètres sur la ligne de crête des Appalaches culminant à plus de 2 000 mètres entre Tennessee et Caroline du Nord, il est le parc le plus visité du pays, loin devant le Grand Canyon, Yosemite ou Yellowstone. La brume due à l’énorme évaporation émanant de ses forêts touffues relâchant humidité et hydrocarbones dans l’atmosphère a inspiré son nom aux autochtones.

Traversé par une seule route, il reste très sauvage – ce n’est pas par hasard si l’ours noir en est l’emblème. La marche à pied reste le meilleur moyen de l’apprécier grâce à plus de 1 200 kilomètres de sentiers de randonnée mais le vélo ou le cheval sont d’excellentes alternatives. On vous recommande d’y venir à l’automne quand les arbres se parent des couleurs de l’été indien. 

10 9 millions de visiteurs - Navy Pier, Chicago

Choose Chicago OT - Navy Pier

Cette jetée longue de plus d’un kilomètre a été lancée en 1916 sur le lac Michigan, au débouché de la Chicago River pour accueillir le trafic maritime et servir de centre de loisirs. Elle a par la suite accueilli une exposition universelle, servi de base d’entraînement aux pilotes de l’aéronavale avant d’abriter l’université de Chicago.

Longtemps à l’abandon, elle a été totalement relookée pour devenir aujourd’hui l’attraction numéro un de la ville. Ambiance de fête foraine permanente garantie alimentée par la présence d’une grande roue et autres manèges. Restaurants et boutiques de rigueur cohabitent avec un centre d’expositions, le théâtre Shakespeare, un Children's Museum et plusieurs bateaux de croisière offrant des excursions sur le lac. 

© photos articles de haut en bas : ?? ; rabbit75_fot/fotolia.com ; Bastos/fotolia.com ; Marie Loyola ; DR