5 lieux autour des chutes du Niagara

1
Le village historique de Lewiston

En remontant en direction du lac Ontario, notre premier arrêt est pour le petit village historique de Lewiston, 11 km au nord de Niagara Falls. Sa position en fit un enjeu stratégique lors de la Guerre de 1812. Il fut même brûlé par les Anglais en 1813 après que les Tuscaroras, alliés des Américains, aient vaillamment mené des combats d’arrière-garde.

Souvent très animé en été avec un festival d’art de rue, un festival de jazz ou de la pêche, il fait bon flâner dans ses rues bordées de jolies maisons à l’ancienne qui en font un vrai bijou architectural des années 1820-1870. On passe devant la Frontier House, un ancien relais de diligence de 1826 où dormirent notamment, James Fenimore Cooper et Charles Dickens.

Nous sommes allés voir le Freedom Crossing Monument, dédié à l’Underground Railroad. Ce réseau d’évasion d’esclaves avait été mis en place par des blancs abolitionnistes bien avant la Guerre de Sécession, le Canada n’étant plus esclavagiste depuis 1834.

2
Cascades dans les rapides

Rodé-eau à bord d'un jet boat
Rodé-eau à bord d'un jet boat

Après avoir franchi les chutes, la Niagara fonce vers le lac Ontario en jouant des coudes dans le bouillonnement furieux d’une série de rapides estampillés classe V, voire VI, le sommet de l’échelle. On se prépare à les affronter en s’équipant de pied en cap au magasin-vestiaire des Whirlpool Jet boats. Engoncés dans notre combinaison, chaussés de caoutchoucs, nous sommes une quarantaine à descendre à l’embarcadère où nous attend notre jet boat, monstre habillé d’une très seyante couleur mauve bien flashy. Une fois assis face à la rivière, nous voilà partis pour 45 minutes d’un rodé-eau très intense.

Le pilote est un expert, qui profite des pleins et déliés de creux atteignant 6 mètres, notamment aux rapides de Devil's Hole, le courant filant à près de 32 km/h. Le moment le plus intense est une pirouette à 360° sur la crête d’un incroyable maelstrom.

Au retour, on navigue juste derrière un autre jet boat, intégralement recouvert celui-là. On se demande quel peut être son intérêt, alors que nous mettons pied à terre un rien titubants et dégoulinants, nous qui avons le sentiment d’avoir vécu l’aventure avec un grand A !

3
Souvenir de la Nouvelle France

Old Fort Niagara
Old Fort Niagara

Pour nous remettre de nos émotions, nous allons prendre un pot au bar du Barton Hill Hotel, avant de rejoindre Youngstown pour assister à une reconstitution au Historic Old Fort Niagara. Construit par les Français en 1679 pour contrôler l’accès des Grands Lacs à l’embouchure de la Niagara, il fut renforcé en 1726. C’est l’un des plus anciens postes militaires "en dur" du Nouveau-Monde ayant subsisté. Tombé aux mains des Anglais en 1759, il devient Fort Niagara. Propriété en alternance des Anglais et des Américains, qui le récupèrent à l’issue de la Guerre de 1812, il voit aujourd’hui les 3 drapeaux flotter chaque jour sur ses remparts.

Ouvert toute l’année, c’est un exemple unique d’architecture militaire montrant son évolution de 1726 à 1872. Chaque année, y ont lieu les French Heritage Days. Des reconstituteurs, habillés en uniformes copiés du XVIIIe siècle, nous racontent la vie de garnison au temps de la Nouvelle France. Le clou du spectacle est une fusillade à la poudre noire extrêmement spectaculaire et bruyante.

4
L’Amérique canal historique

Le canal Érié
Le canal Érié

Chanté par Bruce, le canal Érié est l’une des premières voies de communication vers l’ouest dès 1825. Assurant grâce à une multitude d’écluses, la liaison entre l’Hudson et la Niagara, il permettait de rallier la vallée de l’Ohio, le premier Far West américain. On voit quelques péniches de tourisme et autres houseboats qui nous rappellent nos canaux de Bourgogne et du Midi.

Son tracé est jalonné de nombreux petits villages au charme suranné et aux bâtiments classés, souvent construits en galets récupérés dans les moraines glaciaires. À Lockport, on se balade dans une échelle de cinq écluses, appelée joliment ici une envolée, qui permettait au canal de franchir l’escarpement du Niagara.

Pour en savoir davantage sur l’épopée du canal Érié, on passe au Erie Canal Discovery Center. Dans ce centre d’interprétation logé dans une ancienne église, on peut notamment s’amuser à manœuvrer un modèle réduit de bateau passant une écluse ou embarquer virtuellement sur le Western Cmet, un bateau en service à l’époque.

De retour en bord de canal, on voit pas mal de gens qui se promènent en vélo, les anciens chemins de halage ayant été recyclés en piste cyclable. On va ensuite faire un tour au Market Street Art Center où des dizaines d’artisans locaux exposent leurs "chefs d’œuvres", parfois bien improbables, mais touchant d’enthousiasme et démontrant la vitalité de ces petits patelins.

5
Quand le vin est tiré…

Le Niagara Wine Trail
Le Niagara Wine Trail

Niagara est l’une des trois appellations vinicoles de l’État de New York, lui-même troisième État producteur des États-Unis après la Californie et l’Oregon. La Niagara Wine Trail aligne 19 propriétés. Parmi les cépages cultivés, on retrouve pinot, chardonnay, cabernet, syrah, merlot, et riesling. Les vins issus du cépage riesling ont d'ailleurs été récemment distingués par le Figaro.

Nous avons forcément eu envie de nous rendre compte par nous même… et n’avons pas été déçus par les vendanges tardives et les vins de glace, une spécialité locale. Sachez qu'il y a plusieurs chais à proximité de Lockport. À la Flight of Five Winery, un chai édifié dans le Old City Hall, une dégustation de trois ou quatre vins ne coûte que quelques dollars. À déguster avec modération !

Quelques adresses
Official Visitor Center, 10 Rainbow Boulevard, Niagara Falls, NY 14303
Whirlpool Jet Boat Tours, 115 South Water Street, Lewiston, NY 14092
Barton Hill Hotel & Spa, 100 Center Street, Lewiston, NY 14092
Flight of Five Winery, 2 Pine Street, Lockport, NY 14094
© photo principale : Niagara USA Official Visitor Center © autres photos : Niagara USA Official Visitor Center