À l’américaine

La gentillesse, la politesse et la courtoisie XXL des Américains surprennent souvent les voyageurs étrangers lors d'un premier voyage aux États-Unis. D’autres choses culturelles étonnent également. Je vous propose quelques exemples, en toute subjectivité.

1

"how are you doing ?" comme équivalent du "Hello"

On vous dira souvent cela, ce n’est pas une question qui demande une réponse de type « je vais bien », certains n’y répondent même pas, mais si on vous pose la question c’est toujours cool de répondre « I’m doing great thanks, and you ? ». Pour ceux qui s’y connaissent un peu mieux ou qui veulent en savoir plus à ce sujet, il s’agit de ce qu’on nomme « small talk » (aussi important au quotidien que dans la vie professionnelle) et qui consiste en des échanges sociaux standardisés qui ne prennent aucun risque : une forme de courtoisie bien-pensante.

 

2

"Have a good one" comme équivalent à "au revoir/bonne journée/soirée"

Le « have a good one » est la façon de dire au revoir à quelqu’un que je préfère puisqu’elle inclut aussi la notion de « passez une bonne journée/après-midi/soirée/nuit », c’est un terme générique que l’on peut utiliser à toute heure.

 

3

L’expérience du restaurant/bar

Ils seront tout sourire, se présenteront en vous donnant leur prénom. Vous resserviront toujours votre verre alors même qu’il est encore à moitié plein. Ils vous demanderont assez souvent si tout va bien, une fois, deux fois, trois fois et trop de fois. Pourquoi tant d’attention (d’intrusion ?) de la part des serveurs, la raison est simple: pas de salaire fixe. La paie est uniquement constituée par les pourboires. Il est donc obligatoire de « tiper » (donne un pourboire) que ce soit dans un restaurant ou bien dans un bar lorsqu’on prend une bière ou un cocktail (la règle veut que l’on laisse 1$ sur le comptoir dans ce dernier cas). Une épreuve pour tout Français qui se respecte, tant le concept est différent par rapport à nos habitudes. Astuce pour New York si le montant n’est pas indiqué sur votre facture : multipliez par deux les taxes.

 

4

La climatisation et les chocs thermiques

Hiver ou été, la climatisation est constante ici aux États-Unis. Très vicieuse l’été, faites bien attention à prendre avec vous un pull même quand la température monte à 40°C. Pourquoi ? Les centres commerciaux, les musées, le métro et le bus deviennent alors frigorifiques. Oui !... 15°C voire moins, ça peut arriver, tomber malade à cause de la climatisation est très fréquent. Bref, ce n’est pas du tout responsable pour l’environnement, c’est une certitude. Mais qu’est ce qui explique cette climatisation constante ? Les Américains pensent à la température intérieure comme une température constante, souvent plus basse qu’en France, qu’il fasse -15°C ou 40°C, votre intérieur sera toujours climatisé à 15°C. Vous êtes prévenus pour les chocs thermiques.

 

5

La cigarette

Les Américains fument moins que les Français mais ce qui m’a toujours étonné c’est que les cigarettes se vendent en Pharmacy (un faux-ami pour épicerie) ! Avis aux fumeurs donc, pas de « bar-tabac » aux États-Unis.

© photo principale :  Teri Tynes / Flickr © photo de l'article :  Random Retail / Flickr