Descendre le Missouri en canoë

Loin de toute "civilisation", nous sommes venus au Montana descendre le Missouri dans la région quasi désertique des superbes White Cliffs à la blancheur éclatante. Le voyage passe aux endroits mêmes où Lewis et Clark, les deux célèbres explorateurs, bivouaquèrent lors de leur expédition mythique de 1804-1806 avec leur Corps of Discovery.

Great Falls, un beau point de chutes

Nous consacrons une partie de la journée à visiter Great Falls, "la ville électrique", qui doit son surnom aux barrages et aux usines hydroélectriques. La troisième ville du Montana s’étire au milieu de cinq chutes qui offrirent un spectacle inouï au Corps of Discovery… et obligèrent les hommes de Lewis et Clark à faire du portage pendant un mois pour les contourner.

Posé au sommet des falaises dominant le Missouri, le Lewis and Clark National Historic Trail Interpretive Center est dédié à l’incroyable épopée de Lewis et Clark. Great Falls chérit aussi le peintre et sculpteur Charlie Russell (1864-1926) dont l’œuvre, souvent imprégnée d’un solide sens de l’humour typiquement cow-boy, a fait beaucoup pour la mythologie de l’Ouest. L’History Museum, dans un bâtiment industriel de 1929, expose quantités d’objets, vêtements, outils, matériel ferroviaire, et une belle collection de fers à marquer le bétail, éperons, selles, lassos etc. On a également fait un crochet à l’Ulm Pishkun Buffalo Jump State Park, le plus grand précipice à bison américain, d’où la vue est grandiose.

Virgelle, fantôme mais pas trop

Le hameau quasi fantôme de Virgelle est perdu au bord du Missouri. Fondé en 1912, les étés ardents comme les hivers terribles eurent raison de Virgelle et en 1930, le village était à l’abandon.

Le Virgelle Mercantile, en activité jusqu’en 1970, a été totalement rénové, le "Merc" devenant une improbable boutique d’antiquités au milieu de nulle part tandis que l’étage était transformé en bed & breakfast au style typique de l’époque victorienne. On a adoré la vieille baignoire entourée de petits rideaux… Au milieu de vieilles bâtisses au bois grinçant et de quelques carcasses rouillées, l’endroit est parfait pour se mettre en condition avant la grande aventure, tout comme nos hôtes, qui gèrent aussi la compagnie d’expédition.

Première journée sur le Missouri, au pays des châteaux blancs

Après un copieux petit déjeuner et une dernière vérification de l’équipement, cap sur Coal Banks Landing, à bord d’un vieux school bus.

On charge sur les canoës qui nous attendent tout le matériel et le ravitaillement, stockés dans des containers étanches, et après les dernières consignes, on empoigne les pagaies et nous voilà lancés sur le mythique "Mighty Mo" autour de 9h.

Un quinzaine de kilomètres plus tard, nous arrivons à la confluence du Little Sandy Creek. Pour nous mettre en appétit, notre guide nous emmène marcher jusqu’au site d’un ancien campement indien. Après le pique-nique, on repart ensuite pour 10-12 kilomètres à bord des canoës en direction des White Cliffs et du site de Stonewall Creek. C’est ici que l’on installe le campement. Une promenade apéritive va nous faire explorer un slot canyon sinuant dans les badlands ravinés. Après une petite escalade qui nous fait débusquer un coyote, on parvient à un rocher gravé de pétroglyphes. La vue est magnifique.

blog-usa-virgelle-mercantile
OT Montana – Le Virgelle mercantile

Deuxième journée, à la recherche de la Horde Sauvage

Après le petit déjeuner, on embarque et un pagayage alerte nous offre un beau travelling au cœur des White Cliffs. La blancheur des escarpements de grès contraste avec des greffes de roche sombre d’origine volcanique. À peine au bout d’un kilomètre, voici le Grand Natural Wall peint par le Suisse Karl Bodmer, l’un des premiers "reporters" de l’Ouest, venu accompagner le prince allemand Maximilian zu Wied-Neuwied en 1833.

Après une balade sur la terre ferme, on repart vers le site d’Eagle Rock avant d’approcher Kipps Rapids 3 kilomètres plus loin. Ils n’ont rien de problématique et se passent sans encombre. Voici la très caractéristique Haystack Butte en forme de meule de foin puis Citadel Rock. On s’arrête pour monter au sommet du Hole-In-The-Wall. L’aller-retour fait 3 kilomètres mais ça vaut vraiment le coup. Ce "trou dans le mur", ici deux cheminées de fée siamoises, n’a rien à voir avec la planque mythique de la Horde Sauvage qui se trouve lui au Wyoming, près de Buffalo. Ne confondez pas !

On déjeune du côté de Steamboat Rock, un avant-goût des formes fantasmagoriques ornant les colonnades qui jalonnent les 11 kilomètres suivants éloquemment décrites par les inséparables Lewis et Clark ou Maximilien qui baptisa le secteur "le pays des châteaux blancs".

Observés par deux pélicans, on campe à 20 kilomètres du Hole-In-The-Wall sur un site utilisé par le Corps of Discovery à l’aller et au retour de leur incroyable odyssée. Grâce au ciel vierge de toute pollution nocturne, ce soir est encore un spectacle digne de la piste aux étoiles.

Troisième journée, sur la piste des Nez-Percés

Tout en espérant que la batterie de notre appareil photo tienne, on reste concentré car on entre vite dans le vif du sujet avec le Dead-Man's rapid. Mais ce dernier se passe facilement, ce qui nous permet d’observer une dizaine d’antilopes surprises par notre arrivée.

Le pagayage étant devenu depuis longtemps un automatisme, on a tout le loisir de contempler le paysage ou on se laisser dériver tranquillement dans le courant. Lors de l’arrêt déjeuner, on sort les cannes à pêche et on joue à Brad Pitt dans Et au milieu coule une rivière.

On arrive enfin au Judith Landing Historic District à la confluence de la Judith River. William Clark lui avait donné le nom d’une jeune virginienne qui allait devenir madame Clark à son retour. Pour l’heure, l’appellation du lieu-dit parait un rien emphatique pour ce qui n’est même pas un modeste hameau.

Notre guide nous explique que le site est habité depuis l’époque préhistorique. Toute la région des Badlands du Montana est d’ailleurs farcie de squelettes d’animaux. A peine plus en aval, les Nez-Percés, dans leur fuite éperdue pour rejoindre le Canada, qui allait se terminer quelques jours plus tard, traversèrent le fleuve au gué de Cow Island lors d’un accrochage avec l’armée américaine. La région est aujourd’hui plus agricole vivifiée par l’irrigation, l’eau étant pompée du fleuve intensément. D’immenses ranches, fondés au XIXe siècle, y sont encore en activité.

La navette est venue nous chercher pour nous ramener à Virgelle autour de 18 heures. De retour au Mercantile, nous prenons la route pour une dernière nuit à Fort Benton.

Fort Benton, en hôtel de charme après le camping

À Fort Benton, une petite ville très sympa on retrouve le Missouri. Site visité par Lewis et Clark, cet ancien poste de fourrure, terminus de la Whoop-Up Trail qui approvisionnait en alcool les Indiens du Canada, était l’ultime point navigable du fleuve enfumé par les steamers jusqu’à l’arrivée du train en 1887. Sa Front Street, bordée autrefois de saloons à l’animation sanglante, et où sévissait Eleanor Dumont, plus connue sous le sobriquet de "Madame Mustache", est protégée par la digue menant au vieux pont métallique enjambant le Missouri. On y trouve les statues immortalisant les explorateurs et Shep, leur chien fidèle.

Notre chambre est réservée au Grand Union Hotel, trônant au bout de la rue depuis 1882 et réputé pour être à l’époque le plus raffiné entre Chicago et Seattle. L’endroit servait d’observatoire aux règlements de comptes fréquents se déroulant dans la rue. Listé au National Register of Historic Places, il a été magnifiquement restauré.

© photo principale : OT Montana    © photos articles de haut en bas : OT Montana

À vos pagaies

L’itinéraire décrit se fait en 3 jours (75 km) mais il existe aussi des parcours à réaliser en 4 jours (140 km) et 6 jours (175 km).
Vous pouvez aussi parcourir la totalité de la Upper Missouri National Wild and Scenic River, soit 240 km environ.
Hébergement
Les campements seront établis sur des sites gérés par le Bureau of Land Management (BLM) le long du fleuve, et, luxe ultime, ils sont pourvus de toilettes.
Grand Union Hotel, 1 Grand Union Square P.O. Box 1119 Fort Benton, MT 59442
Équipement
Les tentes, sacs de couchage, matelas et nourriture sont inclus. Pour le reste, prévoir : chaussures confortables pour la marche, des sandales ou vieilles tennis pour la rivière, maillot de bain, coussin (gonflable), manches et pantalons longs, écran total, répulsif pour insectes, lunettes de soleil, chapeau, polaire, vêtement imperméable léger, gants si vous craignez les ampoules, lampe de poche, canif, gourde, trousse de toilette, médicaments, petite trousse de secours.
Une petite faim
Au fait, on mange plutôt bien une fois parti sur le fleuve. French toast, bacon, fruits frais et jus de fruit, café au petit-déjeuner ?!
Les déjeuners et dîners font la part belle aux ribs revenues au whisky, steaks ou poulet grillé accompagnés de pommes de terre en robe des champs, maïs et chou rapé.
Et gardez bien une petite place pour le dessert…
À ne pas manquer
Lewis and Clark National Historic Trail Interpretive Center
, 4201 Giant Springs Road, Great Falls, MT 59405
C. M. Russell Museum Complex,  13th Street North, Great Falls, MT 59401
History Museum, 422 Second Street South, Great Falls, MT 59405