Dix balades en trains – 2

Et si vous tentiez un voyage dans l'Ouest américain à bord de quelques-uns des trains les plus célèbres des États-Unis ? Nous vous soufflons ici quelques suggestions pour partir à la rencontre des héroïnes de bien des westerns : les locomotives à vapeur. Les inconditionnels de l'Est américain, (re)découvriront quant à eux la première partie de l'article.

6
Durango & Silverton (Colorado)

Si en saison il y a foule à Durango, à proximité du parc national Mesa Verde, c’est surtout à cause de son train à vapeur authentique classé National Historic Landmark. Depuis 1882, les convois du Durango & Silverton Narrow Gauge Railroad desservent la ville aujourd’hui à moitié fantôme de Silverton, soufflant et sifflant le long du vertigineux canyon creusé par l’El Rio de las Animas Perdidas en Purgatório, ouf !

Vedette de cinéma à plusieurs reprises (allez voir les photos et les affiches exposées au Leland Hotel, l’un des hébergements de charme du patelin), il escalade de manière spectaculaire les 72 kilomètres en 3h30 à la vitesse éclair de 30 kilomètres à l’heure, de quoi se faire un vrai western en cinémascope et couleurs... On vous fait grâce de tous les détails techniques et historiques concernant chaque locomotive ou wagon, car le musée raconte tout ça très bien. L’aller et retour étant un rien longuet, on peut choisir de revenir en bus. C’est beaucoup moins glamour mais deux fois plus rapide.

Si l’on veut profiter un peu de Silverton (restée dans son jus), il est préférable de prendre le premier train (8h en saison) et de rentrer avec le dernier ce qui ne laisse de toute manière que 3h30 sur place. Les horaires sont programmés surtout pour vous faire déjeuner à Silverton en deux heures.

7
Cumbres & Toltec (Nouveau-Mexique)

Cumbres & Toltec Scenic Railroad
Cumbres & Toltec Scenic Railroad

Reliant Antonito, 48 km au sud d’Alamosa, à Chama, village perdu au sud de la frontière du Nouveau-Mexique, le Cumbres & Toltec est le plus long et le plus haut de tous les chemins de fer à voie étroite subsistant aux États-Unis.

Tracé en 1880, vedette de nombreux films (La Chevauchée Sauvage, Wyatt Earp ou Indiana Jones et la dernière croisade) il gravit la pente à toute vapeur, franchissant la frontière du Nouveau-Mexique dans un décor de toundra pour rejoindre Chama. Ce hameau possède une pittoresque vieille gare perchée à plus de 3000 mètres, un véritable décor de western où l’on s’attend à croiser Gary Cooper, Clint Eastwood ou Charles Bronson à chaque pas.

Si vous avez le temps, essayez d’aller prendre un pot au High Country Restaurant & Saloon. On peut prendre le train dans les deux sens, ou couper le trajet à Osier, arrêt-déjeuner inclus, dans un site au milieu de nulle part. Comme pour le train de Durango, il existe une formule avec retour en car, plus rapide.

8
Virginia & Truckee Railroad (Nevada)

Virginia & Truckee Railroad – Intérieur d'un wagon
Virginia & Truckee Railroad – Intérieur d'un wagon

Achevé en 1869, le Virginia & Truckee Railroad (alias le V & T pour les intimes) reliait Reno à Carson City, Virginia City, et Minden. À son apogée, jusqu’à 45 trains par jour circulaient sur la ligne, alimentant les villes nées de la Ruée vers l’Argent du Comstock Lode commencée dix ans plus tôt et qui fit de Virginia City l’une des villes les plus riches du monde.

Après 80 années d’opération, le train s’arrêta avant d’être réactivé par des passionnés. Grâce à eux, on peut toujours parcourir la steppe pelée, flanquée des terrils d’excavation des mines, enchaînant tunnels et ponts perchés, passant de vieux cimetières en mines abandonnées. Ouvrez l’œil, vous apercevrez probablement quelques mustangs sauvages errant dans ce paysage désolé.

La liaison Carson City – Virginia City s’effectue en 90 minutes les vendredis, samedis et dimanches, laissant environ trois heures à passer à Virginia City. Ne manquez pas d'y parcourir la C Street, intensément touristique mais au pittoresque très sympathique. La balade la plus courue (pas besoin de réservation, premier arrivé premier servi) relie plusieurs fois par jour Virginia City à Gold Hill, le site où furent découvertes les premières veines d’or et d’argent. Virginia City s’insère facilement dans un parcours incluant Lake Tahoe.

9
Grand Canyon Railway (Arizona)

Grand Canyon Railway
Grand Canyon Railway

Williams, cernée par les forêts de pins ponderosas, combine grâce à sa Main Street tout en brique bordée de boutiques et de restaurants, la nostalgie de la Route 66, et le charme de l’époque western illustré par son antique chemin de fer listé sur le National Register of Historic Places. C’est depuis 1901 que le Grand Canyon Railway emmène les touristes jusqu’au parc national Grand Canyon, couvrant aujourd’hui les 100 kilomètres en 2h15.

Certains trajets sont assurés par des locos diesel des années cinquante magnifiquement retapées. Moyen de transport plus écologique pour rejoindre le Grand Canyon, le train laisse au voyageur le temps d'apprécier les forêts du Coconino Plateau, les steppes du haut désert et les San Francisco Peaks dans le lointain. Le temps aussi d’être attaqué par des malandrins vite chassés par un shérif accourant à pic, avant d'atteindre le terminus au pied de l'hôtel El Tovar au cœur du parc national. À Williams, le Depot et le Fray Marcos Hotel d’origine, appartiennent tous deux au National Register of Historic Places. Le Grand Canyon Railway Hotel, à qui l’on a volontairement donné des airs du Fray Marcos Hotel date de 1995.

Lors des fêtes de Noël, le train devient le Polar Express. Le Père Noël fait revivre aux enfants (avec cadeaux et chocolat à la clé) l'histoire de ce petit garçon qui ne croit plus au Père Noël (Le Pôle Express sorti au cinéma en 2003 est un film de Robert Zemeckis avec Tom Hanks) et est transporté dans un train magique jusqu'au pôle Nord, mignon non ?! Si vous empruntez la ligne du Southwest Chief d’Amtrak reliant Chicago à Los Angeles, ce train offre une connexion avec le Grand Canyon Railway comme au bon vieux temps du Santa Fe.

10
Sugar Cane Train, adorable tortillard (Hawaï)

À Maui, l’une des plus belles îles de l’archipel hawaïen, il y a de fortes chances que vous séjourniez dans l’un des hôtels proches du vieux port baleinier de Lahaina et des plages de Kaanapalui, situés sur l’aile ouest du papillon auquel l’île ressemble.

Alors, offrez-vous un voyage dans le temps en empruntant l’adorable et rutilant Sugar Cane Train, un tortillard reliant Lahaina à Puukolii via Kaanapali en teufteufant pendant 45 minutes à travers les plantations de canne à sucre s’étalant entre le Pacifique et les montagnes nappées de forêt vierge. Vous apercevrez peut-être les baleines croisant au large. Si vous pensez l’utiliser plusieurs fois, prenez un abonnement : il y a quatre trains par jour !

Découvrir les États-Unis en train
The Leland House & Rochester Hotel, 726 E 2nd Avenue, Durango, CO 81301, Tél. : 970-385-1920
High Country Restaurant & Saloon, 2289 New Mexico 17, Chama, NM 87520, Tél. : 575-756-2384
Bon à savoir : il est facile d’inclure les balades de cette petite sélection (il existe des dizaines de trains touristiques dans le pays…) au fil de son voyage à condition de les avoir un peu planifiées. Mieux vaut réserver son billet avant de partir, surtout quand on a des impératifs horaires, la plupart des trains étant très recherchés.
© photo principale : Virginia & Truckee Railroad    © photos articles de haut en bas : New Mexico Bureau of Tourisme ; Virginia and Truckee Railroad ; Grand Canyon Railway 
  • Pascal

    Bonjour, votre site est très bien documenté.Jje suis comme vous un passionné des Etats-Unis et j’avais envie depuis toujours de pouvoir partager avec mes amis ou mes collègues de travail mes différents road trips. Voici donc mon idée de poster interactif, dont la première édition est entièrement consacrée à la Californie et à l’ouest. Si cela vous intéresse, n’hésitez pas à me souteni sur indiegogo: iigg.me/at/posterandstickers et à en parler peut- être sur votre site. Merci d’avance et bonne soirée