… du Silver King of the West

Blottie dans les Rocheuses à quelque 160 km de Denver et à 3 179 m d'altitude, Leadville est l'une des villes western les mieux conservées du Colorado. Son histoire est indissociable de celle de Horace Tabor, humble prospecteur des années 1860. L'existence de ce dernier, ponctuée de revers de fortune et de scandales publics, est digne des épopées les plus passionnantes.

Horace et Augusta, prospecteurs au Colorado

Le Delaware Hotel abrita un temps les amours de Horace et Baby Doe Tabor.
Le Delaware Hotel abrita un temps les amours de Horace et Baby Doe Tabor.

L’histoire commence en 1859. Cette année-là, de l'or est découvert au California Gulch, au sud de ce qui deviendra Leadville. Horace Tabor, simple tailleur de pierres venu du Kansas et Augusta, son épouse décident de tenter leur chance et s'installent à California Gulch.
Pendant qu'Horace prospecte, Augusta – tour à tour cuisinière, blanchisseuse, banquière et postière – se rend indispensable autant que populaire. Les Tabor suivent les camps de mineurs au fur et à mesure de la découverte des filons, et leur magasin de Leadville approvisionne tous les mineurs. Le couple prospère et Horace devient le premier maire de Leadville.
En 1878, la découverte d’un filon d’argent va faire leur fortune quasiment du jour au lendemain. Prévoyant, Horace a aussi des parts dans plusieurs exploitations minières… Il est généreux et dote Leadville de deux journaux, d'une banque et d'un opéra.
Mais cette richesse subite cause la perte du couple. Augusta déprime et ne s'habitue pas aux fastes de sa nouvelle vie. Quand Horace fait construire une superbe demeure à Denver, elle refuse d'y emménager, préférant habiter les quartiers des domestiques et continuer à traire sa vache.

Horace et Elizabeth : le Silver King et sa nouvelle reine

La demeure des Tabor
La demeure des Tabor

Horace a 50 ans, il est lieutenant-gouverneur de l’État et veut un train de vie fastueux, en adéquation avec sa nouvelle fonction. En 1880, arrive ce qui devait arriver, Horace rencontre la jeune et belle Elizabeth McCourt "Baby" Doe, et c’est le coup de foudre.
Horace l’installe très vite au Clarendon Hotel de Leadville puis au Windsor Hotel de Denver pour essayer de limiter sinon d’étouffer le scandale… Il faut dire que Baby Doe a une réputation de femme libre qui, après diverses expériences malheureuses dont un premier mariage, ne s’en laisse pas compter. S’ensuit un divorce assez épique, les amants s’étant mariés en secret sans attendre son officialisation.
Augusta se voit allouée une pension de 100 000 dollars par mois, la résidence de Denver et d’autres propriétés. Cela ne la rend pas plus heureuse pour autant et elle finit sa vie riche mais triste à Pasadena (Californie) en 1895.
Horace, continue son ascension, devient sénateur à Washington en 1883 et, dans la foulée, se remarie officiellement avec Baby Doe lors d’une fête fastueuse dans la capitale fédérale, qui fait la une des gazettes. Les invitations sont bordées d’argent véritable, le prix de la robe de mariée est de 7 000 dollars et celui du collier de diamants offert par le fiancé à sa promise de 75 000 dollars. Si les amis politiques de Horace Tabor assistent à la cérémonie, leurs épouses refusent d'être présentes et de cautionner un événement aussi choquant.

Scandales et chute du Silver King

La cinquième fortune du pays

De retour à Denver, Baby Doe découvre que la haute société ne lui pardonne pas son passé supposé honteux et sulfureux, le divorce, la différence d’âge de 24 ans entre les deux époux et sa foi catholique.
La bienséance victorienne corsetée ne semble pas troubler pour autant le bonheur des amoureux au train de vie ostentatoire et dispendieux. 10 000 dollars sont consacrés chaque semaine aux fêtes ou voyages. Une centaine de paons s’ébattent dans le parc de la demeure des Tabor, par ailleurs parsemé de nus scandalisant ces dames de la bonne société. Qu’à cela ne tienne, Baby Doe, qui a un sens de l’humour et de la répartie assez dévastateurs, fait venir son tailleur qui les habille sur mesure !
À leur apogée, les Tabor deviennent l’une des cinq plus riches familles du pays.

La Tabor Opera House, édifié en 1879 par Horace Tabor
La Tabor Opera House, édifié en 1879 par Horace Tabor

L'abrogation du Sherman Silver Purchase Act

Rien ne laisse prévoir la ruine qui les accable à la fin de leur vie, suite à la décision de choisir l’or comme référence monétaire aux dépens de l’argent.
Horace redevenu modeste mineur meurt d’une appendicite en 1899 et la belle Baby Doe s'installe dans une simple cabane à Leadville. Seule sa robe de mariée, qu'elle conserve précieusement, témoigne des fastes passés. En 1935, l’ex-Silver Queen of the West est retrouvée figée dans la mort après un terrible blizzard.

© photo principale : Denise Chambers/Miles © photos article Leadville/Lake County Visitor Center