Carole, notre Greeter à Detroit

S’EST RETROUVÉE LÀ-BAS… pour suivre son mari.

AIME… la découverte, les challenges, le sport, la photographie, la décoration, la cuisine française… le côté cool des Américains et leur notion du service.

DÉTESTE… la grisaille, les esprits fermés, l’inaction.

L’interview « 3, 2, 1, partez ! »... de Carole

33 mots pour résumer Detroit Contraste. Hiver. Communautés. 3 objets indispensables à avoir là-bas Une voiture avec GPS ; un appareil photo ; une tenue d'hiver (doudoune et bottes fourrées). 3 choses à savoir avant de partir On ne vit pas à Detroit même, mais en banlieue au milieu des forêts et des lacs. Le sport est une institution : on le pratique au quotidien, on s’habille en tenue de sport en toute circonstance, on supporte les équipes locales, etc. Les maisons sont en bois, et avec des hivers très froids et des étés chauds et humides, elles demandent beaucoup d’entretien.
22 jurons bienfaiteurs Omg, Oh my god ! Wtf, What the fuck ! 2 plats, le pire et le meilleur Le Coney Island, le hot dog local. Un bagel frais avec du cream cheese, à savourer au petit déjeuner. 2 lieux, à voir ou à éviter À voir : le quartier de l’Eastern Market, très animé en toute saison. À éviter : certains quartiers de Detroit Midtown, surtout la nuit.
11 grand moment de solitude Mon premier enlisement dans la neige sur notre driveway, ou comment, à 7h30 du matin et par -15°C, sortir la pelle et dégager la neige pour prendre la voiture ! 1 grand moment de béatitude Les milliers de lacs, particulièrement féeriques sous les premières neiges. 1 grand sujet d'étonnement, toujours Detroit redeviendra-t-elle un jour la ville moderne, dynamique et opulente qu’elle a été dans les années 1960 ?

Partez !