La Louisiane sous l’eau

À l'heure où je vous parle, nous recevons encore des seaux d'eau sur la tête. Ce n'est pas inhabituel en cette saison, mais cette fois, c'est la région de Bâton Rouge qui boit la tasse. Beaucoup de ceux qui ont connu Katrina ne peuvent s’empêcher d’y voir des analogies bien sûr.

L’eau et le Sud : je t’aime, moi non plus

Depuis toujours l'eau est notre alliée comme notre pire ennemie. Notre système de protection est conçu pour évacuer le trop plein dans le lac Pontchartrain qui se trouve au nord, mais qu'en fait-on lorsque le lac déborde aussi ? On pense alors à l'Arizona et la Californie qui en manquent si cruellement. Pourrait-on la redistribuer ? une pipe-line ?

Une fois de plus, il est absolument incroyable de voir l'élan de générosité et les actes héroïques des Louisianais. Ceux qui ont des barques les ont apportées sur place pour aider aux sauvetages. On les appelle maintenant la "Cajun Navy" (Marine cajun). Je ne sais pas si une telle solidarité est imaginable partout, mais ici elle est bien réelle et exceptionnelle. Évidemment je me souviens avec émotion de Katrina et de la générosité de parfaits inconnus.

Il y a une vidéo qui est déjà très connue de tous ici : un jeune homme sauve une femme de sa voiture en train de sombrer dans les eaux, puis replonge chercher son chien.

Retrouvez la vidéo héroïque et plus de photos sur les innondations en cours.

On se retrousse les manches

Les pieds au sec à la Nouvelle-Orléans, il est difficile de ne rien faire. Alors je prends ma voiture, je remplis le coffre de nourriture et fournitures pour chats et chiens et je file vers Bâton Rouge dans un endroit où les animaux sont rassemblés. J'arrive dans un grand hangar qui sert habituellement de marché pour animaux de ferme. L'endroit grouille de monde et je remarque que l'école vétérinaire y est très représentée par ses étudiants.

Nous trouvons un accueil surprenant : on m'oriente vers une table pour m'inscrire comme bénévole et là, on me dit d'aller au préalable sur un site internet pour m'inscrire. Cherchez l'erreur ! Au pays du chaos, le bon sens est parfois évacué...

Qu'à cela ne tienne, je me dirige alors vers un autre hangar ou s'est installé un refuge pour animaux qui a été inondé. Là, je trouve un campement de fortune et une autre foule de bénévoles.  Nous sommes samedi, tous ces gens ont décidé de consacrer une partie de leur week-end à aider. Impossible de trouver un responsable à qui demander des directives, donc on saute dans l'action. J'ai trié et porté des donations reçues et puis bien sûr, câliné les chats, chiens et chevaux dont certains étaient manifestement encore choqués.

J'ai vu le soin apporté aux animaux par les élèves vétérinaires, des pompiers amener un chaton qu'ils avaient sauvé des eaux. Dans un coin sous une bâche (il pleut encore beaucoup) un lit de camp pour la personne qui campe sur place de nuit.

blog-etats-unis-inondations-louisiane-baton-rouge-2016
blog-etats-unis-inondations-louisiane-baton-rouge-2016
blog-etats-unis-inondations-louisiane-baton-rouge-2016
blog-etats-unis-inondations-louisiane-baton-rouge-2016
© Photo principale : U.S. Department of Agriculture / Flickr ; © Photos de l'article : Gisele Goldberg