La presqu’île de Coronado

San Diego est parfois appelée “America’s finest city”. Ce n’est pas étonnant : la succession de quartiers qui la constitue, caractérisée par sa qualité de vie, baigne dans une atmosphère très relax. Parmi les quartiers à ne pas manquer : Coronado Island. Comme son nom ne l'indique pas, cette station balnéaire d’environ 25 000 habitants est une presqu'île, reliée à la terre par le Silver Strand. Découverte…

Coronado, l'une des plus belles plages US

L’arrivée sur la presqu'île Coronado par le San Diego-Coronado Bridge est saisissante et évoque la nostalgie de l’enfance et des vacances familiales : on est tout de suite baigné dans une atmosphère perpétuelle de station balnéaire avec un centre-ville charmant où les terrasses des cafés côtoient des magasins de souvenirs – pas trop ringards –, de vêtements sympas un tantinet hippies et bobos, de bijoux fantaisie et autres accessoires ainsi que des boutiques plus branchées de sports nautiques.

Le poumon de Coronado, c’est en effet la mer et sa longue plage magnifique de près de 3 kilomètres qui, tous les ans, se retrouve dans le top 5 des plus belles plages des États-Unis ! Dès le matin, la plage se couvre de familles armées de glacières et de parasols.

Les cabanes surélevées des surveillants de baignade ajoutent au dépaysement et invitent à la photographie tout autant que les surfers qui bravent les vagues du Pacifique.

Le climat, jamais trop chaud grâce à une perpétuelle brise et un océan frisquet du fait du passage du Kuro Shivo, est idéal. Préparez-vous à des bains tonifiants et réconfortez-vous dans un des nombreux cocktails bars qui longent la plage !

The Del, hôtel mythique

En 1888, les propriétaires de la presqu'île, Elisha Spurr Babcock, Hampton L. Story et Jacob Gruendike font bâtir l'Hotel del Coronado. Surnommé The Del, l'hôtel doit sa réputation aux hôtes de prestige qui s'y sont succédé – George W Bush, Jimmy Carter, Bill Clinton, Richard Nixon, Mohammed Ali… – et à son toit rouge, qui aurait inspiré Emerald City dans Le Magicien d’Oz.

The Del est aussi connu pour héberger un fantôme… Celui de Kate Morgan, une jeune femme descendue à l’hôtel seule en 1892 pour y attendre son amant. Quelques jours plus tard, elle est retrouvée morte sur les marches de l’hôtel, une balle dans la tête. Suicide ou crime, l’énigme n’est toujours pas résolue. Quant à son fantôme, il errerait régulièrement dans les murs de cet hôtel de plus de 3 000 chambres. Les amateurs d’esprits et d’énigmes irrésolues seront ravis d’y faire un tour !

blog-etats-unis-coronado-hotel
Le toit rouge du Del aurait inspiré la Cité émeraude du magicien d'Oz. © Djh57
photo principale : Les cabines de sauvetage sur la plage de Coronado © Elisabeth Blanchet