Le National Corvette Museum

L’histoire de la "Vette", construite à 1,5 million d’exemplaires depuis ses débuts, est racontée de manière assez spectaculaire dans un superbe musée inauguré en 1994, juste en face de l’usine. Genèse, conception, choix du nom, modèles successifs… sont superbement mis en valeur, "à l’américaine".

La Corvette, tout un symbole

En 1953, année de la fin de la guerre de Corée, l’Amérique a besoin de rêver. La société de consommation, dont la voiture est le symbole, est en train de se généraliser. Les constructeurs automobiles rivalisent de créativité pour satisfaire l’American dream. La Corvette dessinée par Harley Earl, un ancien G.I. amateur de sports mécaniques, va devenir le symbole d’une Amérique heureuse et dynamique. Elle incarnera plus tard la résistance à l’envahisseur japonais débarquant avec ses véhicules bon marché et moins gourmands en carburant.

De gauche à droite : une Corvette de 1953, année de son lancement ; la 500 000e Corvette (1977) ; la millionième (1992) ; la 1,5 millionième (2009)
De G à D : Corvette de 1953 ; la 500 000e Corvette (1977) ; la millionième (1992) ; la 1,5 millionième (2009)

Origine du nom Corvette

Son nom a été choisi pour sa consonance française (so chic !) À l'origine, la corvette est un petit navire de guerre léger et rapide, apparu en France à la fin du XVIIe siècle. Sa réputation de maniabilité et d’agilité avait sans doute séduit les spécialistes du marketing.

Le National Corvette Museum

À l’entrée du musée, trône le tout premier modèle, à l’origine un concept car, qui n’existait qu’en blanc avec intérieur en cuir rouge. Produit à 300 exemplaires à Flint dans le Michigan en 1953, il se vendait 3 498 USD. Un bon investissement quand on voit le prix des voitures de collection aujourd’hui…
L’usine de Flint a été rasée en 2003 mais on peut en acheter des briques à la boutique du musée (60 USD les trois). Ces briques portent une plaque et sont accompagnées d’un certificat d’authenticité signé. On ne louera jamais assez le sens des affaires des Américains…
Après un film introduisant la saga, le Corvette Gateway permet de tester ses connaissances sur la voiture avec des quiz interactifs.

Seules 300 unités de cette Corvette de 1953, exposée au National Corvette Museum, ont été produits.
Seules 300 unités de cette Corvette de 1953, exposée au National Corvette Museum, ont été produits.

L'univers Corvette ressuscité

Notre visite du musée est jalonnée de statues des personnages clés dans l’histoire de la Corvette. Quant aux voitures, elles sont admirablement mises en scène dans leur environnement d’époque à l’aide de diorama grandeur nature.

Nostalgia Alley

Il s'agit de la reconstitution d’une Main Street typique des petites villes américaines. Ici, un cabriolet 1957 prend la pose devant un salon de coiffure des fifties. Là, des pompes à essence d’une station service Mobil d'époque, abreuvent des voitures de 1958 et 1961. Un mécano en chair et en os fournit toutes les explications nécessaires sur les voitures. L’ensemble dégage ce parfum d’Amérique heureuse vue dans certains films et autres séries télé.

La route 66

D’ailleurs, voici le diorama consacré à la route 66, dont les personnages sont ceux de la série télé du même nom qui eut un énorme succès entre 1960 et 1964. La Corvette est similaire à celle utilisée dans un épisode et une Harley l’accompagne.
Un concessionnaire Chevrolet expose d’autres modèles rétros qui reluisent comme un sou neuf. Au milieu des Sting Rays et des Sharks un vendeur fait l’article à des visiteurs. On croit à un instantané de Mad Men. La nostalgie se termine avec une reproduction de la ligne d’assemblage de l’usine de Saint-Louis où la voiture était construite entre 1953 et 1981.

Le père de la Corvette

Un hommage particulier est rendu à Zora Arkus-Duntov, un Belge d’origine russe au destin hors du commun. D’origine juive, il avait épousé une Allemande danseuse aux Folies Bergère avec qui il avait fuit la France envahie par les nazis, puis gagné les 24 heures du Mans dans sa catégorie après la guerre. Considéré comme le père de la Corvette, il repose au musée même.

Le Skydome du National Corvette Museum abrite une impressionnante collection de voitures.
Le Skydome du National Corvette Museum abrite une impressionnante collection de voitures.

Pour les grands enfants

Une salle circulaire de près de 25 m de diamètre expose plusieurs modèles de course aux couleurs et décorations chatoyantes. Certaines sont en situation de course avec les équipes de ravitaillement à pied d’œuvre.
On peut se tester soi-même sur un écran géant en train de changer de roue ou de refaire le plein. Il y a aussi des simulateurs de conduite particulièrement réalistes. Un peu stressant mais excitant tout de même.
Des modèles démontés, des moteurs en coupe permettent de pénétrer vraiment au cœur de la bête. Tout un secteur représente un bureau d’étude, présentant l’évolution du modèle dans les domaines aérodynamique et technologique.
Enfin, nous parvenons à un espace dédié au style Corvette, exposant modèles réduits, souvenirs et objets. Il séduira ceux qui ont fait de la Corvette leur passion.

Le Skydome

Haut de près de 30 mètres, d’un diamètre proche de 50, cette salle est le cœur du musée. On y change constamment les voitures exposées. On y apprend que les heureux propriétaires de Corvette sont invités à prêter leur chérie pour l’exposer au musée ! Vous entrez ainsi au prestigieux Corvette Hall of Fame. On y trouve aussi des voitures célèbres à divers titres, des vitrines exposant des souvenirs liés à la marque et des kiosques vidéos interactifs.
La visite se termine à l’Exhibit Hall abritant les expos temporaires et dans l'incontournable Corvette Store, une caverne d’Ali Baba pour amateurs de voiture.

Le Corvette Café, conçu dans le style des années 50, est idéal après la visite du National Corvette Museum.
Le Corvette Café, conçu dans le style des années 50, est idéal après la visite du National Corvette Museum.

Prendre le volant

Adjacent, le National Corvette Museum Motorsports Park est en train de prendre forme. Un double circuit automobile, spécialement conçu comme une école de conduite accueillera, à terme, le conducteur moyen en mal de sensation aussi bien que des courses de haut niveau. Les ingénieurs ont même reproduit certaines caractéristiques du circuit du Mans.
Mais pour cela, il nous faudra revenir, car pour le moment c’étaient surtout les bulldozers qui se tiraient la bourre ! Pour rester dans l’ambiance rétro et nostalgique, nous avons dégusté un fantastique milk-shake au  Corvette Café, dont les chromes aveuglants nous plongèrent loin dans les années 1950.

Visiter le musée

National Corvette Museum, 350 Corvette Drive, Bowling Green, KY 42101-9134, Tél. : 1 800 538 3883
Ouvert : 7j/7 8h-17h. Fermé : Pâques, Thanksgiving, Noël, nouvel an

Découvrir les Etats Unis avec l'agence Comptoir des Voyages


© photo principale : National Corvette Museum © photos article : National Corvette Museum