Le signe Hollywood

Au royaume de l’image, s’il y a bien une icône caractéristique de Los Angeles, c’est bien le célèbre signe Hollywood. Désormais nonagénaire, il s’identifie totalement à ce quartier mythique de la ville des anges et des stars, totalement et pour toujours lié au glamour… hollywoodien.

Grandeur et décadence

Les premiers studios de cinéma s’installèrent dès 1911 et 1912, suivis par les grandes compagnies de la côte accompagnées d’une foultitude d’indépendants. Le marché immobilier se développa et des promoteurs eurent alors l’idée de planter au sommet des collines un panneau lumineux géant faisant la publicité de leurs maisons de Hollywoodland. Ce panneau, composé de neuf lettres de métal hautes de 15 mètres et déployées sur plus d’une centaine de mètres en contrebas du mont Lee, coûta la bagatelle de 21 000 dollars mais allait rendre la ville immortelle.

Bien que classé dès 1973, le signe Hollywood connut bien des vicissitudes… Il fut notamment la cible de petits malins qui démontèrent ou modifièrent une lettre pour le transformer, par exemple en Hollyweed par les partisans de la libéralisation de la marijuana (weed = herbe) ou Holywood (bois sacré) lors de la visite de Jean-Paul II en 1987. Plus tragique encore, le 18 septembre 1932, Peg Entwistle, actrice ratée, se jeta du haut du H. L’ironie de l’histoire, digne de la légende hollywoodienne, veut qu’une lettre d’engagement d’un théâtre soit arrivée le lendemain. Elle aurait tenu le premier rôle… celui d’une future suicidée… !

Heureusement, de nombreux artistes ou gens de spectacles allant du sulfureux chanteur Alice Cooper (qui finança la restauration du O en mémoire de Groucho Marx) à Hugh Hefner, le fondateur de Playboy, en passant par Gene Autry, le cow-boy chantant, mirent la main à la poche pour sauver le signe devenu mythique. Par ailleurs, une association se consacre à son entretien depuis 1973. Repeintes en blanc assez régulièrement, les fameuses lettres se voient de loin (si vous êtes à tribord dans l’avion qui vous amène, vous ne pourrez pas les manquer). L’époque où on pouvait accéder au signe même est aujourd’hui révolue : le site est hyper protégé. Ne tentez pas le diable, la surveillance, avec ses grillages, caméras de surveillance et alarmes volumétriques, est digne d’une base secrète et les amendes salées.

Sur les sentiers de randonnée de Griffith Park

Griffith Observatory
Griffith Observatory

85 kilomètres de chemins pédestres (il est conseillé de se procurer une carte détaillée) sillonnent l’énorme Griffith Park couronnant le mont Hollywood au sommet duquel on peut monter (7 km, environ 300 m de dénivelé). Le plus grand parc urbain des États-Unis est un site très sauvage, on peut tomber sur un coyote ou un serpent à sonnettes… Les sentiers pédestres sont le seul moyen de s’approcher au plus près du signe.

L’une des meilleures voies d’accès est l’Hollyridge Trail (5,5 kilomètres, environ 250 m de dénivelé). Son point de départ est sur Beachwood Drive juste avant le Sunset Ranch. Après 160 mètres, vous apercevrez déjà les 9 lettres magiques. En poursuivant jusqu’à la Mulholland Fire Road (400 mètres) tournez à gauche et avancez sur 400 mètres pour rejoindre Mount Lee Road. En la grimpant, regardez vers l’est l’observatoire Griffith. Passant sur la pente nord, vous aurez Burbank à vos pieds et les montagnes San Gabriel dans le lointain. Vous arrivez juste au-dessus de l’arrière du fameux H, la vue malheureusement gênée par les grillages peu esthétiques. Longez-les pour arriver au sommet du mont Lee (512 mètres), encombré par un fouillis d’antennes d’un relais télé. La vue porte jusqu’aux montagnes Santa Monica, les lettres au premier plan dominant toute l’agglomération.

Si vous êtes encore partant, poursuivez sur la Aileen Getty Ridge Trail, qui vous emmène par une ligne de crête au pic Cahuenga, un peu plus élevé, à 500 mètres de là. La vue y est spectaculaire avec Lake Hollywood au sud-ouest. L’endroit a été sauvé des promoteurs en 2010 et donné à la ville pour l’adjoindre à Griffith Park. Riche idée, d’autant que ce sommet est beaucoup moins visité et le chemin plus amusant que d’autres pistes bien plus larges. Pour les amateurs, c’est aussi dans ce secteur que l’on trouve les Bronson Caves qui firent office de caverne pour Batman dans la série pop des années soixante.

À cheval au Sunset Ranch Hollywood

Sunset Ranch Hollywood – Collines de Hollywood
Sunset Ranch Hollywood – Collines de Hollywood

On n’a pas besoin d’être un vrai cavalier pour monter à cheval. Profiter d’une balade sur les pentes hollywoodiennes organisées par le seul ranch de Los Angeles est une expérience assez réjouissante et originale. Le cinéma n’a en effet jamais inventé de plus cinématographique que le western. Vous aurez l’impression de faire partie de ces cohortes de cow-boys qui vinrent tenter leur chance en faisant du cinéma, simple cascadeur avant d’arriver au firmament des stars, comme Tom Mix ou Gary Cooper. Il existe plusieurs durées de une à quatre heures, les randos ayant lieu dans Griffith Park et sur le mont Hollywood, offrant une belle collection de panoramas à quasiment 360° en contrebas du fameux signe. Pour une ambiance 100% western, choisissez la formule avec barbecue du samedi soir ! On peut aussi prendre des cours d’équitation.

Le signe Hollywood vu du ciel

Avec la route, on a les problèmes du parking, de la circulation, voire du GPS. Avec la marche on se fatigue. Alors, que diriez-vous de la voie des airs ?! Vous ferez des envieux, et puis quelle classe ! Un survol est le meilleur moyen de se repérer à L.A., où l’on ne reste jamais assez longtemps. Plusieurs compagnies d’hélicoptères proposent des survols. Ceux du crépuscule sont les plus fantastiques, la ville se transformant en une immense flaque de lumières, les autoroutes et les avenues plantées de panneaux de pub ressemblant à un parcours de flipper géant. De nombreux survols sont combinés à des excursions ou à des dîners. Les hélicos se maintiennent souvent quelques minutes en vol stationnaire face au signe pour que tout le monde puisse faire sa photo. Partez pour un vol d’au moins 30 minutes, c’est de toute manière trop vite passé, mais c’est à tomber !

 

Mes balades à Hollywood
Griffith Park, 4730 Crystal Springs Dr, Los Angeles, CA 90027
Sunset Ranch Hollywood, 3400 North Beachwood Drive
© photo principale : Orbic air © photos articles de haut en bas : Griffith Observatory ; Sunset Ranch Hollywood