Le snorkeling à Big Island

Perdu en plein cœur du Pacifique, à 3 800km des côtes continentales américaines, l’archipel d’Hawaï plonge le visiteur dans un paradis tropical, garni de plantes exotiques et dominé par des volcans cracheurs de feu. Mais l’aventure d’une journée qui m’a particulièrement touchée s’est déroulée dans les eaux qui bordent l’archipel...

Je commence ma journée dans la baie qui borde le Pu’uhonua o Honaunau National Park, sur l’île de Big Island. Lovée dans un croissant de lune au pied des montagnes à la végétation luxuriante, cette baie est réputée pour être un bon spot de snorkeling. Paré de mon plus bel équipement masque/tuba, je me mets à l’eau, tentant d’échapper à la glissade fatale et aux oursins qui occupent chaque trou de cette roche volcanique et qui ne facilitent pas l’entrée des plongeurs. Une fois l’obstacle franchi et les premières brasses effectuées, l’océan dévoile ses plus beaux atouts : une ribambelle de poissons aux couleurs de l’arc-en-ciel se partage les patates de corail, aux formes débordantes d’imagination. Tandis que les cliquetis électriques résonnent autour de moi, une ombre passe dans les profondeurs, à une dizaine de mètres sous mes palmes. Après quelques brasses en apnée, je découvre un banc de dauphins remontant tranquillement vers la surface.

Dauphins au Pu’uhonua o Honaunau National Park, à Hawaï
Dauphins au Pu’uhonua o Honaunau National Park, à Hawaï

L’excitation me fait battre mon record de nage crawlée et m’emporte bientôt à deux mètres de ces créatures magnifiques aux flancs blancs et au sourire malin. Pendant plus d’une heure, j’aurai la chance d’observer un groupe d’une vingtaine d’individus, dont deux tout jeunes, se cachant sous le ventre de leur maman protectrice. Ce sont des spinner dolphins, les plus acrobatiques de tous, avec leurs sauts vrillés spectaculaires. Et devant les quelques nageurs en extase, ils réaliseront leurs plus belles prouesses, nous éclaboussant avant de nous filer sous les jambes. On dirait même qu’ils tentent de nous épater, pour nous remercier de notre visite. Dire qu’il faut payer 200$ au Seapark d’Honolulu pour avoir droit à 10 minutes en compagnie d’un pauvre dauphin à l’avenir bien maussade…

Dauphins au Pu’uhonua o Honaunau National Park, à Hawaï
Dauphins au Pu’uhonua o Honaunau National Park, à Hawaï

À peine remis de mes émotions matinales, j’ai rendez-vous en début de soirée avec une guide pour une sortie nocturne en snorkeling sur le territoire des gigantesques raies mantas. Pour arriver au spot, nous embarquons sur des kayaks ; la grosse torche sous-marine fixée sous un surf servira à attirer le plancton dont se nourrissent ces créatures fantastiques. Les premiers frissons arrivent au bout des pagaies lorsque, dans la pénombre, une ombre terrifiante frôle nos embarcations peu stables. Se mettre à l’eau à ce moment fût une sensation d’adrénaline que jamais je n’aurais soupçonnée. Derrière mon masque, je guette les fonds éclairés. La première apparition ne tarde pas et me glace le sang durant un fragment de seconde. À un mètre de moi, une majestueuse raie vole dans les eaux noires et troubles. De ses longues ailes, elle transperçe l’océan d’une parade majestueuse comparable à celle d’aucun autre animal marin.

Ballet des raies mantas à Big Island, dans l'archipel de Hawaï
Ballet des raies mantas à Big Island, dans l'archipel de Hawaï

Flottant inhabilement à la surface des flots, je contemple ce spectacle hors du commun, qui ne fait que s’amplifier lorsque notre hôte s’attire les faveurs de la torche. Dans un ballet de rotations circulaires, la raie remonte alors vers moi en ouvrant grand sa gueule, filtrant ainsi le maximum de plancton s’amassant dans la lumière, et replonge juste avant qu’elle ne me rentre dedans. Son squelette apparait alors à travers son énorme gueule, provoquant en moi un deuxième frisson. Dans un mouvement répété et toujours aussi impressionnant, une seconde raie nous rejoint, puis une troisième, puis une quatrième. Au total, nous serons entourés de 6 individus, dont la plus grande atteignait sans doute les 3 mètres d’envergure.

Ballet des raies mantas à Big Island, dans l'archipel de Hawaï
Ballet des raies mantas à Big Island, dans l'archipel de Hawaï

Suivez le tour du monde d'Augustin sur son site Une Terre en couleurs

© photo principale : Augustin Vuillard    © photos articles de haut en bas : Augustin Vuillard