Les derniers diners

De Nighthawks, célébrissime tableau d’Edward Hopper, à la sitcom Seinfeld, en passant par la série The Sopranos ou les arguties entre John Travolta et Samuel L. Jackson dans Pulp Fiction, le diner fait partie de notre imaginaire américain de manière indélébile. Je vous propose un voyage aux États-Unis sur les traces de cet établissement culte.

Qu’est-ce qu’un diner ?

Icône pop américaine par excellence, implanté par milliers des années 1920 aux années 1960, le diner est à l’origine un restaurant ouvert 24 heures sur 24, qui ressemble à un wagon. Parfois, il s'agit même d'un véritable wagon converti en restaurant.
Le nom diner vient de dining-car, le "wagon restaurant". Par extension, il désigne aujourd'hui les petits établissement où l'on sert une cuisine familiale et bon marché. Le client passe sa commande au serveur, assis à un tabouret de comptoir face à la cuisine ou dans l’une des alcôves plus ou moins isolées. Le repas est réalisé à la demande. 80% des commandes incluent œufs ou omelettes, poulet et burgers.
Ce qui fait l’authenticité incontestable d’un diner, c’est l’ambiance et la convivialité. Comme me l’a confié le patron de l’un d'entre eux : " Ici, vous pouvez engager facilement la conversation avec votre voisin en attendant votre commande, mais vous pouvez tout aussi bien vous isoler du monde".

Dinner blog USA
Les premiers diners étaient souvent d'anciens wagons-restaurants.

Le destin des étoiles

S'il y a encore quelques années, on pouvait tomber au hasard de ses déambulations dans New York sur un diner authentique comme le Cheyenne Diner, ce n'est plus le cas aujourd'hui.
La spéculation immobilière est passée par là, n'épargnant rien ni personne, pas même ces pans d’histoire, qui racontent l’Amérique dans son quotidien d’autrefois. Prix du mètre carré oblige (39% d’augmentation sur les loyers des commerces en 3 ans…), le diner est désormais une espèce en voie de disparition à Big Apple. En effet, comment amortir le loyer d’un endroit ne proposant que des pancakes, sandwichs et autres hamburgers de quelques dollars quand on peut monter une tour dont chaque étage peut se vendre plusieurs dizaine de million de dollars à la place ?
Le Market Diner à l’inimitable toit en zigzag, jadis fréquenté par Frank Sinatra, vient ainsi de fermer ses portes à jamais après 53 années d’activité dans Hell’s Kitchen. Les nostalgiques de l’Amérique d’autrefois doivent donc se dépêcher d’aller prendre leur petit déjeuner dans l’un des derniers survivants.

L'intérieur d'un diner américain
L'intérieur d'un diner américain
Le Silver Diner et sa façade caractéristique
Le Silver Diner et sa façade caractéristique

 

© photo principale : dcJohn / flickr.com © photos articles de haut en bas : Jeff Boyce / Licensed under CC BY-SA 3.0 via Commons ; Silver Diner / Licensed under CC BY-SA 3.0 via Commons