Que faire à San Antonio ?

Missions pas impossibles

Dans la banlieue sud de San Antonio, se situe un quatuor de missions coloniales regroupé sous l’appellation San Antonio Missions National Historical Park. Offrant une agréable balade dans le passé, ces missions illustrent aussi la puissance et la gloire de l’Espagne coloniale. On a bien aimé ces sites bucoliques et l’atmosphère paisible et habitée, typique des ruines, aux murs un peu mangés par les champignons.

Mission Nuestra Señora de la Purisima Concepción de Acuña

Mission Concepcíon
Mission Concepcíon

Celle-ci n’a guère changé depuis 1731. Consacrée en 1755, c’est sans doute la plus élégante de la bande avec ses tours jumelles. Étant la seule de la collection à avoir toujours gardé son toit intact, on distingue les traces des fresques originelles à l’intérieur.

Mission San José y San Miguel de Aguayo

Mission San José
Mission San José

Elle doit son patronyme à Saint-Joseph et au marquis de San Miguel de Aguayo, alors gouverneur de la province de Coahuila et du Texas. Fondée en 1720 par le franciscain Antonio Margil de Jesús, c’était la plus importante comme l’illustre son surnom de "reine des Missions".

Elle a été restaurée dans le cadre des WPA (Works Projects Administration) au moment du New Deal. Elle possède une belle rosace, la Ventana de Rosa, qui daterait de 1775, et un moulin, en service depuis 1794. On dit que c’est le plus ancien moulin en activité au Texas. Il a même eu les honneurs de la visite de George W. Bush en 2001, sans doute son côté Don Quichotte…

Mission San Juan Capistrano

Édifiée en 1731, elle s’orne d’un clocher mur ajouré. En 1756, on lui ajouta un couvent et un grenier.

San Francisco de la Espada

Mission San Francisco de la Espada
Mission San Francisco de la Espada

Installée sur les bords de la San Antonio en 1731, elle semble toujours aussi isolée même si elle est juste au sud de la I-410. L’église, achevée en 1756, est surmontée elle aussi d’un clocher mur ajouré très évocateur : on se croirait dans un western spaghetti...

Bienvenue à la ferme

Sauer Beckmann Farm
Sauer Beckmann Farm

À 70 miles au nord de San Antonio (environ une heure de route), le Hill Country déroule son paysage pastoral de collines ondulant sous le soleil. À proximité de la jolie ville de Fredericksburg, le Sauer-Beckmann Living History Farmstead, est une ferme en activité qui illustre la vie des pionniers texans au XIXe siècle. Intégrée au Lyndon B. Johnson State Park (le 36e président était natif de la région), on s’y balade en compagnie d’interprètes en costumes accomplissant les mêmes gestes que les fermiers, souvent d’origine germanique, qui avaient défriché la région. Boulangerie et traite des vaches font partie des démonstrations quotidiennes qui font la joie des enfants.

Le goût de l’Alsace

Landmark Inn State Historic Site
Landmark Inn State Historic Site

Comme son nom ne l’indique pas, Castroville, à 50 km environ de San Antonio, est une communauté aux origines alsaciennes. La ville s’autoproclame d'ailleurs "Petite Alsace du Texas".

Dans les années 1840, répondant à un appel de la jeune république texane, l’entrepreneur bayonnais Henri Castro fit venir plus de 6000 colons dont la majorité était d’origine alsacienne. Castro et cinquante de ces hommes fondèrent Castroville le 3 septembre 1844.

Histoire alsacienne oblige, il faut aller voir aussi la Steinbach House. Construite à Wahlbach au XVIIe siècle, elle a été offerte à Castroville par l’Alsace. Décorée d’époque, on se croirait vraiment du côté de Riquewihr ou d’Haguenau... Tout le centre du village, accessible à pied, est constellé de vieilles demeures aux noms à consonances française et alsacienne qui lui donnent une atmosphère paisible et charmante avec ses boutiques d’antiquités, ses coquets B&B, son églises Saint-Louis et la fresque peinte sur le mur de la boulangerie Haby par un prof des Beaux-Arts de Mulhouse.

Histoire et grands hommes

Menger Hotel
Menger Hotel

Aux hôtels récents ou modernes qui jalonnent le Riverwalk de San Antonio, on a préféré le Menger Hotel pour sa situation juste à côté de l’Alamo et son atmosphère d’estancia avec son joli patio luxuriant au cœur de la cité.

Construit en 1858 par l’allemand William Menger, il devint rapidement l’un des meilleurs établissements du Sud-Ouest. Il hébergea quantités de célébrités comme Ulysses S. Grant ou Robert E. Lee, puis Théodore Roosevelt qui se servait du bar comme centre de recrutement de ses Rough Riders lors de la guerre hispano-américaine en 1898. Par la suite, personnalités du monde politique, sportifs, écrivains et acteurs s’y succédèrent d’Eisenhower à Oscar Wilde…

On n’est donc pas étonné de le voir classé dans les Historic Hotels of America. L’hôtel est bien entendu hanté par pas moins de 32 esprits. Et si les fantômes vous effraient mais que vous aimez les hôtels "atmosphériques", rabattez-vous sur le Crockett Hotel et le néogothique Emily Morgan, tout aussi centraux et à deux pas de l’Alamo.

Que faire à San Antonio ?
San Antonio Missions National Historical Park, 2202 Roosevelt Avenue, San Antonio, TX 78210
Fredericksburg, 302 E. Austin, Fredericksburg, TX 78624,
Steinbach House, 100 Karm Street, Castroville, TX 78009
Menger Hotel, 204 Alamo Plaza, San Antonio, TX 78205
© photo principale : San Antonio Convention & Visitors Bureau    © photos articles de haut en bas : San Antonio Convention and Visitors Bureau ; San Antonio Convention and Visitors Bureau ; San Antonio Convention and Visitors Bureau ; Sauer Beckmann Farm ; Landmark Inn State Historic Site ; Menger Hotel
  • Visiter New York

    Un grand merci pour la découverte de cet endroit qui a l’air d’être vraiment au top. Je vis à New York depuis quelques mois et je planifie un petit trip de quelques semaines au mois de Septembre, et je dois dire que ton blog est une mine d’or pour moi 🙂 A très bientôt !