Sur la voie d’Elvis à Memphis

Novembre 1948. Arrivant de son Mississippi natal, un jeune garçon de presque 14 ans en provenance de Tupelo débarque à Memphis avec parents et grand-mère venus y chercher un avenir meilleur. Le futur "Roi du Rock’n’roll", dont on va célébrer le quarantenaire de sa disparition en 2017, va passer les 29 dernières années de sa vie dans la grande ville des bords du Mississippi. Il y laisse des reliques attirants ses fans éplorés, à découvrir lors d'un voyage à Memphis, Tennesee.

Tour de la ville

Commençons par la L. C. Humes High School, son premier collège, 659 North Manassas Avenue, listé au National Register of Historic Places pour sa connexion à Elvis comme l’explique la plaque plantée juste devant.

Humes High School Alma Mater of Elvis Presley #choose901 #historicalmarker

A photo posted by Jonathan Freese (@jonathanfreese) on

Continuons avec le Levitt Shell dans Overton Park, la scène art déco en plein air où il donna son premier concert payant : le 30 juillet 1954, son jeu de jambe novateur rend les filles folles. Mais c’est simplement son trac extrême qui lui donne la bougeotte comme l’expliquera Scotty Moore, son génial guitariste qui l’accompagnera de 1954 à 1968… ! Des concerts gratuits y sont donnés chaque été.

Fellowship at the Shell #FMShell #Memphis #LevittShell

A photo posted by GuardYaHeartAndYaGrill (@skyymiles) on

En plein centre, l’Arcade Restaurant, toile de fond de nombreux films souvent cultes, est également incontournables. On peut y manger les meilleures pancakes de la ville à la table même où le King déjeunait…

memphis' oldest cafe. breakfast time ???????????????????????? #memphis #tennessee #latergram #travel #roadtrip

A photo posted by Amber OceanShores (@flippingmyfins) on

Acheté en 1967, le Circle G Ranch près de Horn Lake environ dix miles au sud de Graceland, qui servira d’écrin à sa lune de miel avec Priscilla quelques mois plus tard peut être une bonne raison de faire une incursion au Mississippi, voire de pousser jusqu’à Tupelo.

La statue du King sur Beale Street à mi-chemin entre South Main Street et South 2nd Street est un lieu de rendez-vous pour les fans du monde entier. Oeuvre d’Andrea Lugar installée en 1997, elle montre un jeune Elvis la guitare à la main au milieu des années 1950 dans un costume qu’il aurait pu trouver chez Lansky, le tailleur des stars du show-biz à Memphis. Elle remplace une autre statue en bronze de 1980 d’Eric Parks. Trop fragile, elle subissait les assauts des fans indélicats. Cette fois-ci, une rambarde est supposée tenir la foule à distance respectueuse…

185 Winchester Avenue

En septembre 1949, la famille emménage dans un appartement avec deux chambres en rez-de-chaussée d’un immeuble de HLM en brique rouge construit en 1938, les Lauderdale Courts pour $35 par mois. Ils vont y habiter jusqu’en 1952, ce qui en fera le lieu de leur plus long séjour en dehors de Graceland, quand leur revenu dépassera le plafond autorisé pour y être logé. L’endroit va jouer un rôle majeur dans la vie du jeune Elvis. C’est ici qu’il va apprendre à jouer de la guitare dans la laverie du sous-sol en rencontrant des musiciens qui habitent sur place.

Sun Studio

Il y enregistrera son premier disque pour la Fête des Mères et signera son premier contrat pro se trouve à un peu plus d’un mile. La cour intérieure va servir de salle de répétition au tout jeune et bien timide Elvis, s’affirmant devant amis et voisins en y poussant la chansonnette. Sauvé de la destruction dans les années 1990, désormais classé au National Register of Historic Places, c’est aujourd’hui le seul endroit fréquenté par Elvis où ses fans (et les autres) peuvent à leur tour dormir, même si on se trouve juste au pied de la I-40.

#bluesuedeshoes #justmarried

A photo posted by Sun Studio (@thelegendarysunstudio) on

1034 Audubon Drive

En 1956, Elvis achète cette maison construite en 1954 juste à l’est de l’université pour $29000 grâce aux gains de Heartbreak Hotel. Passée par de multiples propriétaires, la maison est toujours à la même place dans un bel environnement arboré et ressemble comme deux gouttes d’eau à ce qu’elle était dans les années cinquante. Mais Elvis est en train de devenir une super star mondiale. L’endroit manque vraiment d’intimité, le nombre de fans chaque jour plus important à l’attendre devant sa porte en campant même sur sa pelouse le contraint à déménager une nouvelle fois au grand soulagement des voisins.

3764 Elvis Presley Boulevard

Le 17 mars 1957, ses parents appellent Virginia Grant, une agente immobilière qui leur montre deux propriétés. Le 19, accompagné de ses parents, Elvis, à 22 ans, visite un manoir un peu perdu à la campagne au 3764 Highway 51 South (le changement de nom se fera sur décision du conseil municipal de la ville en 1971. Graceland porte le prénom de la tante de l’ex-propriétaire. Datant de 1939, il a été construit au sommet d’une colline dominant un vaste terrain dans le style colonial revival typique avec son porche à colonnade. Elvis joue quelques notes de rock au piano et signe le contrat de vente pour $102000. Comme il l’avait promis à ses parents, il vient enfin de s’acheter enfin le home sweet home de ses rêves et la stabilité qui devrait aller avec. Le 16 mai 1957, ses parents et sa grand-mère qui les enterrera tous, y emménagent alors qu’Elvis est sur le tournage de Jailhouse Rock. Il n’y habitera qu’à partir du 26 juin et ne cessera d’y apporter des aménagements.  Ça n’est qu’en 1982 que Graceland, augmenté depuis de diverses salles d’expositions va devenir l’une des plus grandes attractions américaines, faisant l’objet de nouvelles améliorations à découvrir justement en 2017, le manoir restant lui inchangé, tel qu’il était le jour de la mort d’Elvis le 16 août 1977.

There it is

A photo posted by Sam Fritz (@redsox730) on

© photo principale : 	Thomas R Machnitzki © photos article : Instagram