Le top des food trucks à Nashville

La capitale de la country music où nous avons séjourné récemment, est devenue très tendance. L’éclosion de la mode vintage et les évolutions musicales initiées par Jack White ou Dan Auerbach ont élargi sa popularité bien au-delà des cercles musicaux, encore davantage depuis que Nicole Kidman y vit en compagnie de son chanteur australien de mari, Keith Urban.

Il était donc normal que la ville suive les nouvelles tendances de la vie urbaine, ce qui explique qu’elle soit plutôt en pointe en matière de food trucks, ses rues étant sillonnées par une bonne cinquantaine d’entre eux, regroupés pour la plupart, dans la Nashville Food Truck Association, qui dispose désormais de sa propre application pour smarphone. Une battle de food trucks a lieu de temps à autre pour déterminer qui est le meilleur… Il est amusant de les pister ou de les dénicher au hasard de ses pérégrinations, une façon originale de découvrir un autre Nashville.

1
Riffs Fine Street Food

B.J. Lofback et  Carlos Davis, propriétaires du Riffs Fine Street Food
B.J. Lofback et Carlos Davis, propriétaires du Riffs Fine Street Food

Si, ni B.J. Lofback, originaire de Detroit, ni Carlos Davis, en provenance de la Barbade, ne sont des sudistes pur jus, cela ne les a pas empêchés d’être vite adoptés, et leur camion avec. Tous deux sont passés par des écoles culinaires et leur carte est nettement influencée par les saveurs tropicales venues d’Asie ou de la Caraïbe. Leur partenariat avec les Country Music Awards leur a valu une reconnaissance internationale.

2
Mas Tacos Por Favor

Ce vieux Winnebago abrite le Mas Tacos Por Favor.
Ce vieux Winnebago abrite le Mas Tacos Por Favor.

Quand vous vous autoproclamez "la meilleure chose arrivée à Nashville depuis la country music", vous avez intérêt à assurer ! Et c’est bien ce qui se passe avec Mas Tacos Por Favor ("encore des tacos s’il vous plaît"). Teresa Mason qui a lancé son restaurant à roulettes en 2008 dans un vieux Winnebago de 1974 jure qu’elle a bien inventé la formule. La meilleure preuve ? Goûter sa délicieuse soupe à la tortilla. Car il n’y a pas que des tacos même s’il est difficile de résister aux tacos au porc, au poulet ou à l’avocat frit...

3
Joey’s House of Pizza

Le Joey’s House of Pizza, une histoire de famille
Le Joey’s House of Pizza, une histoire de famille

Le dépaysement commence avec la camionnette, décorée d’une gondole naviguant devant une tour de Pise particulièrement inclinée. Si la New York slice est un classique indémodable, la maison propose aussi des calzones, des salades et on y a découvert le Pizza Roll (inspiré du lobster roll).

On a pris le Supreme, un Stromboli farci à la viande et aux légumes absolument incroyable (pour 5 dollars seulement !). La pâte est fine mais croustillante juste ce qu’il faut et assez résistante pour supporter tous les accompagnements. On peut préférer des cannolis rondouillards à souhait qui ont un goût de revenez-y. Et pour le tiramisu, il faut s’y prendre de bonne heure sous peine d’être déçu… De la sauce marinara à la mozzarella, tout est fait maison par une famille de pizzaiolos venue de Brooklyn.

En 1999, Joey s’est lancé embarquant dans l’aventure sa fille Stephanie et son fils, Giombattista. Danielle, son autre fille, et son mari Ryan, qui un temps avaient aussi mis la main à la pâte, arpentent désormais les rues au volant du Waffle Boss. C’est Crescenza, la femme de Joey, qui tient la caisse, une belle histoire de famille italo-new yorkaise chez les sudistes !

4
The Rolling Feast

La robe écarlate, caractéristique de The Rolling Feast
La robe écarlate, caractéristique de The Rolling Feast

La cuisine roulante de Tom Mead est facilement repérable grâce à sa vêture écarlate. Diplômé de la California Culinary Academy, inspiré par ses expériences dans divers grands restaurants de Denver à Tucson en passant par Washington, DC, Tom a l’art de mettre en valeur toutes les saveurs du Sud-Ouest US mâtinées d’influences latinos.

Le menu change quotidiennement et les ingrédients sont d’une fraîcheur absolue. Même le pain des sandwichs est fait à bord…Toute l’étendue de son savoir-faire se retrouve aussi dans la présentation de ses assiettes, très élaborée et spectaculaire, qui donne des airs de haute gastronomie à n’importe quel nacho, taco, ou autre enchilada.

On a bien aimé le Sonoran dog, un hot dog enveloppé de bacon avec haricots, tomate, oignon, relevé de moutarde, mayon et salsa verde. Et que dire de la Maine lobster tostada ?! Du homard tout frais sauté arrosé d’un coulis de homard et de maïs servi dans une tortilla croustillante, accompagné de fenouil, de chou, de haricots et de maïs rôti. Yum yum comme on dit là-bas !

5
Biscuit Love

Les buttermilk biscuits sont la spécialité du Biscuit Love
Les buttermilk biscuits sont la spécialité du Biscuit Love

Le grand truc(k !) de Karl Worley, au volant de sa vieille Bessie trentenaire, c’est le buttermilk biscuit, des biscuits au babeurre qu’il met un peu à toutes les sauces. Il a fait ses classes à Denver et en Caroline du Nord avant de repasser les crêtes des Appalaches du côté de son Tennessee natal. Privilégiant les produits locaux, Karl met même un point d’honneur à faire sa propre moutarde…

On a goûté le John T., morceau de poisson-chat pané avec une sauce créole au vin blanc, agrémenté de crevettes, jambon, ail et oignons, le tout posé sur ce fameux buttermilk biscuit. Étonnant, vous m’en direz des nouvelles ! Mais comme il était l’heure des douceurs, nous nous sommes résolus à partager un Gertie (du nom de la fille de Karl, deux ans à l’époque) fait de confit de banane caramélisée au beurre de cacahuète arrosée d’une gravy au chocolat... Très digeste contrairement à ce que l’on aurait pu croire…

© photo principale : Nashville Food Truck Association © autres photos : Focal Expression ; Mas Tacos Por Favor ; Joey's House of Pizza ; The Rolling Feast ; Biscuit Love